40 ans: mode d’emploi, de Judd Apatow

seau popcornseau popcorn        La comédie liftée qui ne fait pas son popcorn périmé

Crise de la quarantaine dans le monde merveilleux des comédies américano- romantico-  générationnelles. Ca faisait un bail. Quelques répliques bien senties au cynisme latent et une dizaine de blagues régressives pipi-caca-prout égayent fort heureusement ces 2h14 de bienséance américaine. 

Beautiful people, mode d'emploi

Beautiful people, mode d’emploi

 Parce que même si on en sort en se disant que « c’est trop long et trop américain », avouons que l’on se paye grassement de bonnes vieilles tranches de rire. Ma voisine de gauche a ainsi failli s’étouffer en gloussant convulsivement devant la scène où Paul Rudd, alias Pete, invente un ingénieux petit dispositif pour apercevoir son anus et demander confirmation à sa jolie femme blonde et sportive à propos de la présence ou non d’hémorroïdes. Faut dire qu’il mange une demi-douzaine de cupcakes par jour et qu’il pratique le vtt. Pas hyper malin.

Pete et Debbie incarnent le couple à l’américaine type publicité pour banque (je n’invente rien, c’est une réplique de la très féroce Megan Grano, déjà vue et entendue dans Mes meilleures amies), le genre de couple qui énerve intrinsèquement le spectateur français: une vaste maison blanche sur fonds gazon vert fluo, deux voitures dont un suv de ville pour madame, un climat californien et un souci du décorum qui ne sacrifie rien aux douze coussins rangés par ordre de taille et de couleur sur l’édredon pourpre de la master bedroom. Ce film possède au moins le mérite de dresser un portrait sans fard d’une certaine catégorie de la population américaine.

Mais voilà que Pete et Debbie fêtent leur 40 ans, deux filles au compteur, dont une adole-chiante (Sadie) et une gamine trop présente (Charlotte), une maison de disque pour lui et une boutique de mode pour elle, un tas de dettes à régler, et pas que financières. Rien de bien original donc dans le fil conducteur choisi par Judd Apatow: un couple se remet en question au tournant de la quarantaine et se paye une petite crise existentielle avant de se rabibocher. Promis, on ne s’y attendait pas du tout.

Disponible dans 45 langues

Disponible dans 45 langues

Rendons à César ce qui est à César: 40 ans mode d’emploi fait rire souvent, parfois  même à gorge déployée. Si, si, vraiment. Unfortunately, le rythme effréné et hilarant de la première moitié du film laisse soudain place à un retour en force de la comédie romantique familiale bien pensante, accroc aux trémolos dans la voix et à la psychologie de comptoir. On se serait fort bien passé de la dernière demi-heure, mise en scène traînante et cliché d’une fin que l’on a déjà vu arriver et qui prend tout son temps pour le faire. Oui, c’est dur de couper au montage, mais que diable, pourquoi gâcher un film si bien parti? Car cette comédie s’appuie sur un scénario intelligemment ficelé truffé de répliques qui font mouche, surprennent et sortent du cadre attendu et trop connu du genre. C’est d’ailleurs cet espoir d’en finir enfin avec ce cadre convenu qui rend d’autant plus brutal le retour en arrière. Bravo pour cet esprit de subversion latent, mais il aurait mieux fallu y aller franchement.

Au risque de paraître misogyne, je salue au passage les apparitions de Megan Fox, bombe rafraîchissante dans un climat souvent trop lisse. Et pour l’anecdote et une meilleure compréhension du film et de son réalisateur, sachez que l’actrice qui joue Debbie (Leslie Mann) ainsi que ses deux filles sont les propres femme et filles de Judd Apatow. Un vécu et une implication personnelle qui contribuent, aux côtés de l’humour, à sauver cette histoire dont la tendresse et la drôlerie ne parviennent pas tout à fait à dissimuler la vacuité. 

Filmographie sélective de Judd Apatow:

  • 40 ans, toujours puceau
  • En cloque, mode d’emploi
  • Funny People

Le petit plus: un article du Monde où plusieurs professionnels (convaincus) échangent sur Judd Apatow , à lire!

4 réflexions au sujet de « 40 ans: mode d’emploi, de Judd Apatow »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>