Adieu au langage, de Jean-Luc Godard

*  Adieu, Jean-Luc

Dire adieu au langage, c’est apparemment réaliser un film dont l’absurdité n’a plus aucun sens, ne vous emmène nulle part si ce n’est dans l’ennui et une agression visuelle et sonore constantes; c’est, pour résumé, produire un objet vide de sens qui, inévitablement, ne peut, et ne veut, rien dire. Au spectateur, Godard ne dit plus rien : adieu, au langage. 

prise au piège, comme vous

prise au piège, comme vous

Vous êtes là, assis dans votre fauteuil, vos lunettes 3D sur le nez, et vous vous dites, « ce n’est pas parce qu’on utilise de la 3D à son âge – 84 ans – que l’on est un révolutionnaire ». S’il l’est toujours, révolutionnaire, c’est dans cette totale intention anti-narrative, ça oui, ça nous change, pas de storytelling, pas d’entertainment, de l’image, du son, de la go pro et de l’instagram, des aphorismes rédhibitoires, des allusions à la Seconde Guerre Mondiale, une femme nue, un homme nu, un chien qui court, des coupes nettes, attention chérie ça va trancher. Le concept, comme on le voit, est roi. De la branlette intellectuelle mixée de prouesses technologiques. Et en cela, oui, Jean-Luc Godard s’éclate. Mais nous dire adieu, c’est également nous rabaisser au rang de celui qui ne peut pas comprendre.

ciao

ciao

L’imbécile heureux, quoi. En peaufinant son message, Godard nous perd pour de bon. Le dévouement artistique à sa propre cause peut entraîner aussi loin que la solitude volontaire la plus complète. Rien à foutre de vous, des autres. Adieu au langage, si elle n’avait pas été estampillée Godard, aurait certainement constitué une superbe vidéo d’installation d’art contemporain imbitable, dans une petite salle noir et blanc carrée d’un musée huppé. Et si le Festival de Cannes lui a décerné son prix du jury, c’est, peut-être, pour transformer un affront en hommage gêné, à celui qui est, qui fut, un très grand réalisateur. Adieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>