Hunger Games – L’embrasement, de Francis Lawrence

Quand le critique, tout content, se fait bien avoir ***

 

Sexy, ces petites combi de combat en latex

Sexy, ces petites combi de combat en latex

Si j’ai pu parler de Hunger Games (littéralement « les Jeux de la Faim ») comme de mon « film de la honte », c’est qu’en vibrant pour un blockbuster adolescent américain, au point d’aller seule au cinéma un jeudi soir et ne pas voir le temps passer, me donne le sentiment de m’être faite avoir par les grosses ficelles scénaristiques hollywoodiennes. Et le pire, c’est que c’est sacrément agréable.

Hunger Games : L’embrasement, réalisé cette fois-ci par Francis Lawrence, reprend les aventures de la jeune Katnisse (Jennifer Lawrence) et de son acolyte Peeta (Josh Hutcherson), jetés en pâture dans un monde entièrement contrôlé par le pouvoir,  version jeu vidéo, dans laquelle les combattants doivent lutter à mort jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. Voilà qui apprendra aux différents districts de l’État d’avoir voulu renverser le gouvernement il y a 75 ans de cela. L’emprise dictatoriale futuriste du Président Snow (Donald Sutherland) tourne autour d’un unique objectif, obsessionnel : divertir les foules le temps des Jeux pour les maintenir dans un climat de peur et de répression construit autour de l’apologie de la violence. Mais c’est sans compter l’âme rebelle de l’héroïne et le dévouement des personnes qui l’entourent, appelant à la Révolution.

Les organisateurs sont sympa, ils ont viré la limite d'âge

Les organisateurs sont sympa, ils ont viré la limite d’âge

Hunger Games, c’est une sorte de Battle Royale sauce Twilight, un 5ème Élément moins funky mais plus intense, plus politique et plus adolescent, plus film de survie que film d’apocalypse, maniant avec un art inquiétant le yoyo émotionnel du spectateur.

Le résultat ? Une épopée fascinante le temps du voyage (soit 2h26), qui ne restera certes pas taguée dans nos petits cerveaux comme un chef d’œuvre artistique du cinéma, mais tout de même comme un très beau moment de divertissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>