Ida, de Pawel Pawlikowski

* * * *  S’il y a un film d’auteur (polonais, et en noir et blanc) à voir,

c’est bien celui-là!

7567351.3Pourquoi ? Parce que. Parce que :

  • Il ne dure qu’une heure vingt, pas de fausse excuse de temps.
  • Il n’est pas chiant, il est même extrêmement prenant.
  • L’actrice principale (Ida), qui n’est pas actrice, fascine totalement. Sa binôme, dans un autre genre, également.
  • Le ton est à la fois absurde, dramatique, réaliste, enjoué, drôle et triste à pleurer. Et franchement, ce n’est pas si évident.
  • Les sujets évoqués, la famille, le poids du passé, la Shoah, la religion, l’amour, tout ça, le sont d’une façon absolument et heureusement inhabituelle.
  • C’est fin, sensible et beau, sans effets spéciaux. A la fois sobre et enivré (à la vodka polonaise).
  • Le discours est minutieusement construit, signifiant sans juger, convaincant sans forcer.
  • En bref, ça fait du bien, aux yeux, au cerveau, au reste.
Ida, c'est moi, ma tante, c'est elle.

Ida, c’est moi, ma tante, c’est elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>