La vie d’Adèle, d’Abdellatif Kechiche

** Info ou intox ?

Fuck la vie

Fuck la vie

Adèle, lycéenne lilloise, vivote des jours tranquilles entre ses copines, ses amours et ses parents amateurs de spaghetti bolognaises et de motus à la télé. Un quotidien d’une surprenante banalité sociologique dont l’absence apparente de fiction crée une texture particulièrement riche en émotions. Un bon point pour le film. Ce train-train adolescent est soudain bouleversé par l’attirance qu’éprouve Adèle pour Emma, étudiante aux Beaux-Arts, peintre en herbe et clairement homosexuelle. Car La vie d’Adèle, en-dehors d’être un buzz, est aussi un film, avec une histoire, des personnages, un début et une fin. Il n’est pas inutile de le rappeler pour ceux qui l’auraient oublié.

3 très longues heures de film s’étirent alors devant vos yeux fatiguées. D’abord charmés, attentifs, voire émoustillés, émus, étonnés, vos grands yeux ébahis se ferment peu à peu, tandis que le film s’enfonce dans un long monologue avec lui-même.

Si le talent de Kechiche pour attraper des micro détails et les transformer en une atmosphère d’une densité à couper au couteau est évident, que la performance d’Adèle Exarchopoulos crève l’écran, celle de Léa Seydoux, en demi-teinte, révèle peu à peu l’arbre qui cachait la forêt : La vie d’Adèle finit par ennuyer.

Mais parfois on rigole aussi hein!

Mais parfois on rigole aussi hein!

Elle n’ennuie pas tout de suite, certes : les scènes de lycée ont un agréable air de Entre les Murs (une autre Palme d’Or…), les scènes de famille rappellent des souvenirs à chacun, mais voilà, la deuxième partie du film s’embrouille dans une vision caricaturale du milieu artistique, un pathos amoureux en shuffle, une caméra obsessionnelle et une fin en jus de boudin.

C’est beau, c’est humaniste, c’est féminin, mais au final, c’est plutôt moyen, ou du moins, l’attente forcenée qui a précédée le film n’a certainement pas participé à le regarder avec indulgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>