Le médecin de famille, de Lucia Puenzo

*** Les méchants nazis se planquaient en Patagonie

Ona_Selknam

viva Patagonia !

Dans l’immense paysage gelé de Patagonie, non loin de la petite ville de Bariloche, vit en 1960 une charmante famille. Celle-ci héberge Helmut, un distingué médecin allemand, plus connu par les agents du Mossad sous le nom de Joseph Mengele, tortionnaire réputé des camps d’extermination nazis (ok, ceci est un mini spoiler, mais ça fait monter la sauce).

Helmut s’intéresse de près à la fille d’Enzo et Eva, Lilith, bambine format pocket, dont la croissance est limitée par une maladie de naissance. L’occasion rêvée pour Mengele de tester ses hormones de croissance. Double coup de bol pour le doc machiavélique, Eva est enceinte de jumeaux : des conditions parfaites d’expérimentation!

medecin de famille ok_0

même l’affiche a l’air d’époque

Lucia Puenzo réalise ici le portrait d’un microcosme familial et humain d’autant plus intime qu’il est écrasé par la magnificence des paysages environnants. Dans cet écrin naturel se tissent d’imperceptibles amitiés, rancœurs et méfiances, sans que jamais le scénario ne dérape vraiment. Pourtant, l’ambiance y est à la limite du morbide, dominée par des teintes pâles et des atmosphères comme étouffées. Un peu à la manière d’une chambre remplie de vieilles poupées, à la fois cosy et inquiétante.

Quoi qu’il en soit, on se laisse agréablement entraîner dans cette histoire inspirée de la réalité, et bien que le film ne se pose pas en tant que messager universel, il y a là-dedans un grand pas de plus fait pour le devoir de mémoire. Beau, prenant et original : à voir.

Une réflexion au sujet de « Le médecin de famille, de Lucia Puenzo »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>