La ritournelle, de Marc Fitoussi

Image

*  *  L’amour est dans le pré (ou pas)

On peut être femme d’éleveur bovin en Normandie et porter la toque de fourrure comme personne. C’est la petite leçon de style que nous donne Isabelle Huppert (Brigitte) dans La Ritournelle, comédie sentimentale douce-amère à la bonne odeur de foin.

nice couple

nice couple

Mariée à Xavier (Jean-Pierre Darroussin, qui nous a sauvés du premier acteur pressenti, Gérard Jugnot), éleveur primé de charolaises, mère de deux grands enfants partis du foyer, Brigitte illumine de ses tenues du dernier chic les étables familiales. Lorsqu’elle rencontre le jeune Stan (Pio Marmaï), un petit déclic se fait dans sa tête, et tiens, si je me payais une petite escapade pour briser ma routine fermière? La voilà partie à Paris en quête d’aventure et de lâcher-prise. Elle ne se rend alors pas  tout de suite  compte que si elle a tant besoin de s’éloigner de son quotidien, c’est pour mieux se rendre compte de sa valeur. Classique. En parallèle, Brigitte souffre d’une sorte de plaque d’eczéma sur la poitrine, symbole à peine masqué de ses difficultés. La plaque, c’est un peu le pivot du film, le reflet d’une situation qui se dénouera grâce à elle. Si vous n’aviez pas compris, il s’agit d’une métaphore. La plaque pourra-t-elle disparaître? Mystère et boules de gomme.

l'attaque de Stan

l’attaque de Stan

Bref, La Ritournelle est un petit film charmant porté par deux superbes comédiens, une Isabelle Huppert fantasque et spontanée à qui on donnerait vingt ans, et un Jean-Pierre Darroussin plus vrai que nature les pieds droits dans ses bottes pleines de bouses. M’enfin, est-ce que cette formule suffit à emballer le passant ? Pas vraiment. Le propos de l’auteur est apparemment de dire des choses très banales, voire stéréotypées, avec sa sensibilité à lui. Une intention louable qui ne provoque pas suffisamment l’engouement.

Tip Top, de Serge Bozon

Image

**** Top Top

Un film jouissif, décalé, farfelu, inattendu, drôle, poétique, porté par des acteurs pur jus (incroyables Isabelle Huppert, Sandrine Kiberlain et François Damien), des scènes improbables, des personnages inénarrables, des effets de surprise, un décor qui colle au scénario, bref, enfin, du vrai et du bon cinéma français, une rareté qui vaut le détour.

Ne pas accrocher avec ce film demeure possible, puisqu’il dérange et est étrange. Mais je ne vous le souhaite pas.

tip-top-isabelle-huppert-sandrine-kiberlain-francois-damiens